Numéro 249 - Spécial "Signalisation - Partie 1"

Mai 2015

Prix Version Papier : 16.00 €
Prix Version Numérique : 16.00 €
Prix Bimédia : 29.00 €

Voir l'éditorial

Sommaire

Dossier

Le développement des postes d'enclenchement informatiques sur le Réseau Ferré National

Sous le vocable de poste d’aiguillage informatique il existe déjà plusieurs générations d’équipements sur le réseau ferré français. Ils ont permis la définition du contrat cadre actuel de développement et de déploiement des « PAI 2006 » qui a vu ses premières réalisations en 2009. Si la technologie informatique présente des avantages, elle nécessite aussi des points de vigilance du fait de l’évolution majeure qu’est le passage du réel au virtuel.

Modélisation des principes de signalisation

Ce dossier présente les activités de modélisation du fonctionnel de signalisation des postes d’aiguillage menées dans le cadre de l’appel d’offre des postes d’aiguillage informatiques de dernière génération.

Commande Centralisée du Réseau (CCR) : quelques aspects relatifs à la signalisation

RFF a lancé en 2010 le projet de la commande centralisée du réseau (CCR), important programme de rénovation et de réorganisation des systèmes de commande/contrôle et de régulation des circulations destiné à améliorer la gestion des circulations, réduire les coûts d’exploitation et moderniser le réseau. Cet article développe les impacts de ce vaste projet sur les installations de signalisation, notamment pour ce qui concerne les centres d’exploitation (« bâtiments CCR »).

Commande-Contrôle des CCR et des Postes à Grand Rayon d'Action

L'avènement des réseaux de télécommunications a permis de déporter et de séparer géographiquement l'interface, N0/N1, entre les installations techniques des postes d'aiguillage et les opérateurs, permettant ainsi la création de postes à grand rayon d'action. La première interface de commande-contrôle informatisée de type MISTRAL a été installée pour la mise en service de la LGV Méditerranée en 2001. Elle fait l'objet depuis lors de nombreuses applications et d'évolutions fonctionnelles.

NExTEO

Le prolongement d'Eole à l'ouest d'Haussmann Saint Lazare à Mantes-La-Jolie en passant par La Défense à partir de 2020, déchargera la ligne A du RER. Les dessertes envisagées sur le tronçon central nécessitent de disposer d'un CBTC (Communication Based Train Control) pour assurer les performances attendues en termes de débit et de temps de parcours. Nexteo qui associe un contrôle de vitesse (ATP, Automatic Train Protection, sur un principe de cantonnement mobile), un pilotage assisté (ATO, Automatic Train Opération) et un ATS (ATS Automatic Train Supervision, module de supervision des circulations), assurera cette fonction.

Le projet "RER B Nord+"et le KCVP. Une grande opération de signalisation en zone dense

La SNCF a modifié plusieurs installations de signalisation afin de renforcer et de simplifier la desserte soutenue de la ligne du RER B située au nord de Paris, ce qui a nécessité de faire évoluer le KCVP, le système de contrôle de vitesse continu qui équipe cette ligne. Ce dossier expose les principales problématiques rencontrées à cette occasion et les solutions retenues et mises en œuvre par la SNCF.

Processus de déploiement et enjeux de réduction de coûts

La SNCF optimise ses processus d'études et d'essais des installations de signalisation en utilisant des outils informatiques qui lui permettent des gains de temps significatifs. Ce dossier présente trois de ces outils : le premier facilite le calcul des distances d'annonce des passages à niveau, le second améliore la gestion des fiches d'analyse des dysfonctionnements et le troisième perfectionne l'élaboration de la documentation technique des installations.

La maintien en Condition Opérationnelle (MCO) des produits de signalisation

Comment assurer la disponibilité d’équipements ferroviaires, en particulier de signalisation, tout au long de leur durée de vie qui peut être très importante. C’est ce que permet la démarche MCO mise en œuvre par les services de maintenance de SNCF Réseau.

Convention Internationale de l'IRSE - Ingénieurs Signalisation à Lyon. Retour sur cet événement de juin 2014

La Grande Vitesse Ferroviaire, les systèmes de signalisation modernes types ERTMS ou CBTC et l’évolution des attentes du marché en matière de signalisation sont les trois grands thèmes qui ont alimenté les débats lors de la Convention IRSE 2014 qui s’est tenue à Lyon du 2 au 6 juin 2014. Un programme de qualité mêlant connaissances techniques et développement du réseau professionnel était proposé aux ingénieurs signalisation.

Le code Verlant a 80 ans

Les moyens de transmission des ordres (arrêt et autres) au mécanicien d’un train ont suivi l'importante évolution des technologies depuis les simples gardes postés le long des voies chargés de faire des signaux à bras à l’aide de drapeaux du début du chemin de fer, en passant par les mâts et potences mécaniques supportant des cocardes de formes et couleurs variées jusqu’aux derniers systèmes associant informatique et transmission en cabine. Cependant la signalisation latérale à base de signaux lumineux reste toujours d’actualité sur la majeure partie des lignes du RFN. Elle est le résultat d'une harmonisation entre les dispositions prises par les différentes compagnies de chemin de fer et actée par des codes de signaux faisant l'objet d'arrêtés ou décisions ministériels. Le plus connu est le « Code Verlant » de 1934 qui a fixé en particulier la couleur des feux présentés, toujours en application : vert pour indiquer la voie libre, rouge pour commander l'arrêt, jaune orangé pour l’annonce d’arrêt ou les ralentissements et enfin le violet pour l'arrêt sur voie de service. Ce sont les modalités de cette harmonisation qui sont présentées.